Halte au protoxyde d’azote

La loi en concret | 9 juillet 2020


Comme le dit Olivier Véran, « le protoxyde d’azote, ça a l’air sympa sur le papier, on l’appelle le « proto », le « gaz hilarant » […] mais en fait c’est dangereux. » 

Certains d’entre vous m’ont fait part de leur inquiétude au sujet de l’usage détourné de protoxyde d’azote. 

La sénatrice Valérie Létard a fait adopté à l’unanimité une proposition de loi sur le sujet, le gouvernement s’engage à la travailler avant son examen à l’Assemblée nationale.

L’ANSES et l’ANSM ont publié aujourd’hui de nouveaux chiffres sur son usage détourné, confirmant une tendance à l’augmentation des cas d’intoxication. 

➡️ l’étude : https://www.ansm.sante.fr/…/a9e47ad8bffd2f9b2533127aaecb08a…

En attendant que la proposition de loi soit améliorée, (et elle le sera !) puis adoptée, une action de sensibilisation est menée cet été, en plus de la mise en place de service d’accueil, d’écoute, de conseil et d’orientation, assuré par des professionnels des addictions, dédié aux jeunes, totalement gratuit et confidentiel depuis l’été dernier.

Recevez la newsletter
de votre député