Le député Bruno STUDER apporte son soutien au retour à des ligues sportives d’Alsace

Communiqués | 17 novembre 2021

Le 15 novembre, 13 comités sportifs alsaciens réunis dans un Collectif Sportif pour l’Alsace ont exprimé leur souhait de réinstaurer des ligues d’Alsace. Bruno STUDER, député de la 3e circonscription du Bas-Rhin, tient à apporter son soutien à cette demande.

Aboutissement d’une démarche dont Bruno STUDER et ses collègues alsaciens de la majorité avaient été à l’origine, la loi instaurant la Collectivité Européenne d’Alsace a également créé la possibilité de rétablir des ligues d’Alsace : « Le législateur a explicitement prévu que le « désir d’Alsace » puisse aussi s’exprimer sur le plan sportif, si les fédérations sportives donnent leur accord. Ayant voté cette disposition avec mes collègues lors des débats parlementaires, je soutiens évidemment cette demande, » explique Bruno STUDER.

La démarche du collectif, qui intervient après plusieurs années marquées par des difficultés d’organisation liées à la taille de la région Grand Est, vise avant toute chose à faciliter la vie de milliers de sportifs et sportives du monde amateur, de tous âges, sans oublier celle des bénévoles.

Ainsi, dans le respect de la loi et des prérogatives des fédérations sportives, Bruno STUDER appelle ces dernières à examiner avec bienveillance les demandes formulées par ces comités. Pour Bruno STUDER, « il faut que les fédérations sportives entendent cet appel à retrouver un cadre à échelle humaine pour l’exercice du sport amateur qui reste avant tout une activité de proximité ».

Interrogée par Bruno FUCHS, député de la majorité présidentielle du Haut-Rhin, lors de la séance de questions au gouvernement du 5 octobre dernier, la ministre des Sports, Roxana MARACINEANU, a rappelé la bienveillance du Ministère vis-à-vis de ces demandes de création de ligues infrarégionales en application du code du sport et de l’article 5 de la loi instaurant la Collectivité Européenne d’Alsace. « La balle est dans le camp des fédérations sportives, » résume Bruno STUDER.

Bilan régional du fonds UrgencESS

Divers | 18 septembre 2021

Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, Olivia Grégoire, Secrétaire d’État en charge de l’Économie sociale, solidaire et responsable, a mis en place en janvier dernier un fonds d’urgence à destination des structures de l’économie sociale et solidaire de 1 à 10 salariés. Ce fonds, doté de 30 millions d’euros, a permis d’accompagner 5 000 structures et de préserver plus de 15 000 emplois à l’échelle nationale 🇫🇷.
➡️ Dans le Grand-Est, 2 515 000 euros ont été décaissés au profit de 422 structures, permettant la préservation de 1 225 emplois équivalent temps plein (ETP).
➡️ Dans le Bas-Rhin 🥨, ce sont 624 000 euros qui ont bénéficié à 102 structures, préservant ainsi 272 ETP.

#UrgencESS #ESS #GrandEst #BasRhin #CEAlsace #Économie